0
0 Produit(s) sélectionné(s)

No products in the cart.

Sélectionner une page
La fleur de Tiare

La fleur de Tiare, au cœur de l’accueil polynésien, est l’une des premières merveilles que vous découvrirez en posant le pied en Polynésie. Emblématique de ces îles, elle se présente sous forme de collier tahitien ou pare les cheveux des danseuses à l’aéroport, dégageant un parfum enivrant rappelant le jasmin.

La fleur de Tiare Tahiti (Gardenia Taitensis), petit arbuste au parfum captivant, peut s’élever jusqu’à 4 mètres. Principalement blanche et composée de 5 à 9 pétales, il existe une variante à fleurs jaunes, bien plus rare. Jadis considérée comme sacrée, sa cueillette était réservée aux rois ou à l’élite, notamment lors des mariages où elle servait à décorer l’espace conjugal pendant 30 jours. Au XIXe siècle, elle commence à orner les coiffes polynésiennes et les bouquets.

Signification selon l’emplacement :

Oreille gauche (côté cœur) : Indique que la personne est en couple.
Oreille droite : Signifie qu’elle est célibataire.
Fleur de chaque côté : Suggère que la personne est mariée mais ouverte aux rencontres.
Les hommes polynésiens, quant à eux, choisissent de porter le tiare encore en bouton, suivant la même symbolique.
Les bienfaits du Tiare :
Les fleurs, cueillies à l’aube, servent à fabriquer le monoï en macérant avec de la noix de coco râpée et des abdomens de Bernard l’Hermite pour favoriser la fermentation. Exposé au soleil, ce mélange donne une huile précieuse, à conserver entre 6 mois et un an avant utilisation. Le monoï est traditionnellement utilisé par les Tahitiens comme soin de la peau, produit bronzant, répulsif contre les moustiques ou encore comme baume capillaire. La fleur de tiare se décline également en eau florale et huile essentielle pour une gamme variée de produits cosmétiques.

Outre son usage en cosmétique, la fleur de tiare se savoure en confiture ou en pétales confits, une gourmandise à laisser fondre sous la langue. Elle inspire aussi les créateurs pour les tatouages, les bijoux, les tissus polynésiens et les peintures, incarnant un symbole fort de la culture et de l’identité polynésienne.

Les bienfaits des perles de Tahiti 

Les bienfaits des perles de Tahiti 

Découvrir les perles de Tahiti, c'est pénétrer dans un monde où beauté et bien-être se rencontrent dans un éclat luxueux. Ces gemmes, issues de l'huître perlière Pinctada margaritifera, endémique de la Polynésie française, sont réputées pour leur esthétique sublime, leur taille généreuse et leur spectre chromatique allant du gris argenté au noir ébène, avec des reflets verts, bleus, et même aubergine.

La perle

La perle

La perle de culture de Tahiti, loin d'être désuète, est un symbole intemporel de raffinement et de féminité qui a su se moderniser et conquérir les tendances actuelles. Elle s'invite avec grâce sur diverses parures : boucles d'oreilles, pendentifs, colliers, bracelets et bagues, incarnant l'élégance dans des créations souvent minimalistes et versatiles, associées à des matériaux variés tels que l'argent, l'or, le cuir ou le tissu, et parfois en compagnie d'autres perles.

La Polynésie française

La Polynésie française

La Polynésie française évoque immanquablement un paradis terrestre, avec des noms d'îles qui font rêver : Tahiti, Moorea, Bora Bora... Ces joyaux du Pacifique forment une collectivité territoriale française s'étendant sur 4,5 millions de kilomètres carrés d'océan. Composée de 118 îles, dont 67 habitées, la Polynésie se divise en cinq archipels : la Société, les Tuamotu, les Gambier, les Marquises, et les Australes.

La perle de culture de Tahiti et son histoire

La perle de culture de Tahiti et son histoire

L'histoire de la perle de culture de Tahiti est aussi riche et nuancée que les couleurs de ces gemmes marines. Cette perle, une formation calcaire précieuse, est le résultat d'un processus de défense naturel chez les huîtres perlières, des mollusques bivalves souvent reconnus par leurs lèvres noires distinctives. Lorsqu'un irritant tel qu'un grain de sable ou un débris de corail s'infiltre dans l'huître, celle-ci réagit en sécrétant de la nacre, ou carbonate de calcium, pour englober l'intrus, formant ainsi une perle.

Le Keshi

Le Keshi

ChatGPT
Le Keshi, souvent appelé « graine de pavot » du fait de sa petite taille, occupe une place particulière dans l'univers des perles. Bien que n'étant pas considéré comme une perle au sens traditionnel, le Keshi est plutôt perçu comme un bijou distinct, un produit dérivé ou un parent éloigné de la perle de culture, dû à son processus de formation unique.

La formation de la perle de Tahiti

La formation de la perle de Tahiti

ChatGPT
La culture de la perle de Tahiti, un processus complexe et fascinant, se distingue par la précision de son approche et la beauté naturelle du produit fini. Contrairement aux perles fines, issues du hasard, les perles de culture de Tahiti résultent d'une intervention humaine délicate et d'un développement entièrement naturel par la suite. Voici un aperçu détaillé de ce processus, qui se déroule en cinq étapes clés

Qu’est-ce quela perle de Tahiti ?

Qu’est-ce quela perle de Tahiti ?

ChatGPT
La Perle de Tahiti, un bijou exotique et captivant, est cultivée avec précision dans les lagons de la Polynésie française, au sein de l'huître à lèvres noires, connue scientifiquement sous le nom de Pinctada Margaritifera. Son processus de création débute par l'intervention humaine lors de la greffe, mais évolue naturellement par la suite, ce qui lui confère le titre de perle de culture. Distinctive parmi toutes les perles pour sa vaste palette de couleurs, elle arbore des teintes allant du vert au bleu, du gris au noir, et bien plus encore. Les réglementations strictes du gouvernement polynésien sur le non-traitement de la couleur des perles assurent leur authenticité et préservent leur réputation mondiale en tant que gemmes parmi les plus désirées.

LA perle de tahiti est ses formes 

LA perle de tahiti est ses formes 

ChatGPT
Les perles de Tahiti, avec leur gamme impressionnante de formes, de tailles, et de couleurs, constituent un univers fascinant. Elles sont classées en sept formes distinctes, chacune portant la signature de son unicité : les rondes, parfaitement sphériques ; les boutons, sphères légèrement aplatis ou élargis ; les ovales, allongées verticalement ; les gouttes, évoquant avec grâce leur nom par leur forme symétrique ; les baroques et semi-baroques, où l'irrégularité devient un art ; et les cerclées, remarquables par leurs cercles concentriques. Les perles rondes demeurent les joyaux les plus convoités, leur perfection les rendant particulièrement prisées et onéreuses.